Qui contrôle la bourse ?

Qui contrôle la bourse ?

Les bourses tiennent un rôle central dans le fonctionnement des économies du monde. Tous les agents économiques participent d’une manière ou d’une autre à l’animation de ce vaste marché. Lorsqu’on regarde le journal de l’économie, on entend parler de cours qui montent, qui chutent, d’entreprises font faillite ou de crash de bourses. Lorsque ces évènements de crises comme celle de 2008 surviennent, on se demande si ces marchés boursiers sont contrôlés et qui les contrôle.

La bourse n’est pas contrôlée !

Parler de contrôle de la bourse, c’est croire qu’il y a un organisme au-dessus qui influe sur les cours ou qui a main mise sur la bouse. Au fait, les cours des actions à la bourse varient en fonction de la loi de l’offre et de la demande. Ceci dit, les investisseurs qui investissent leurs fonds sur le marché ont la possibilité d’influencer la bourse. Selon l’opération que font les gros investisseurs, les cours peuvent varier à court terme, mais jamais à long terme. Parler cependant de contrôle serait exagéré, par ce que si on contrôlait le marché, on se serait volontiers passé des crashs survenus par le passé.

On parlera plutôt de réglementation

Pour parler de maitrise de l’activité de la bourse, on parlera de réglementation plutôt que de contrôle. En fait vu le flux important de capital présent sur le marché boursier, il faut une rigueur dans leur gestion. Pour réglementer les activités financières, il y des institutions spécialisées pour jouer le rôle de gendarme de ces marchés. En France, l’institution chargée de cette fonction est l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Ses missions sont de veiller à la protection des petits actionnaires, de veiller à l’information des investisseurs. Elle veille en outre au bon fonctionnement des marchés d’instruments financiers et peut sanctionner en cas de délit d’initié. Son rôle s’arrête donc à la régulation et à la bonne application des règles, et nullement en un contrôle.